Explore measles and influenza in all their dimensions

courbe évolution grippeLe cœur de Géoclip, c'est l'exploration de la dimension géographique des indicateurs : mettre les chiffres en cartes, pour les faire parler. Selon la nature de l'indicateur, le mode de représentation cartographique adapté sera déterminé : symboles proportionnels pour les grandeurs additives, tranches et dégradés de couleurs pour les valeurs relatives, pour les deux modes de base. Cela permet de visualiser comment une donnée statistique se répartit dans l'espace et comment des relations spatiales peuvent apparaître.

Cependant, Géoclip permet d'explorer aussi d'autres dimensions, pour peu que l'information soit disponible. Par exemple, quand on dispose d'une série temporelle, le mode de représentation adapté est une courbe d'évolution. L'illustration ci-dessus à droite montre la saisonnalité de l'épidémie de grippe, à partir d'une série hebdomadaire de taux de passage aux urgences pour motif de grippe, depuis 2010. Cette courbe s'affiche dans la fiche de synthèse de l'indicateur, l'un des 3 modes de restitution possible, avec la carte et le tableau. Le graphique peut être exporté dans différents formats, pour pouvoir servir d'illustration, comme par exemple ici, dans un article de blog.

Visualiser la dimension temporelle de l'indicateur image par image

Cet indicateur fait partie des plusieurs centaines qui se trouvent dans Géodes, l'outil de cartographie dynamique de Santé Publique France. Dans Géodes, beaucoup d'indicateurs disposent d'une dimension temporelle. Quand c'est le cas, Géoclip propose une fonctionnalité originale : l'animation temporelle. Cela permet de visualiser un petit clip, bâti avec la série de représentations cartographiques à chaque période. Par exemple, Géoclip permet de visualiser une animation similaire à celle ci-dessous à gauche, représentant le nombre de cas notifiés de rougeole de 2005 à 2017, année après année.

géodes animation rougeole

Cette animation montre comment la rougeole, qui avait quasiment disparu il y a 10 ans, a connu une recrudescence très forte, qui s'est propagée progressivement dans toute la France et dont le pic s'est produit en 2011. La rougeole est une maladie infantile qui peut avoir des complications graves, surtout quand elle touche de jeunes adultes. Des études ont montré que ce retour de la rougeole s'expliquait par un défaut de la couverture vaccinale. Des mesures de santé publique ont alors été prises pour rétablir la couverture vaccinale à un niveau suffisant.

Pour visualiser cette animation dans Géodes, dans l'espace Indicateurs, il suffit de cliquer sur la période se trouvant à la suite du libellé de l'indicateur, au-dessus de la carte. Dans la liste déroulante, cliquer sur "animation", en tête de la liste des périodes. Dans le panneau de pilotage, sur la gauche de l'écran, cliquer sur "lancer l'animation" ou faire glisser le curseur de période en période.

Exporter les données statistiques dans un tableur

Le nombre de cas notifiés de rougeole est disponible dans Géodes, non seulement pour l'ensemble de la population, mais aussi par tranche d'âges : 8 catégories, de moins de 1 an à 30 ans et plus. Géoclip permet de restituer facilement cet indicateur sous forme de tableau, avec une colonne par tranche d'âges. Ce tableau est simplement exportable dans différents formats, pour le récupérer par exemple dans un tableur, qui permettra de poursuivre l'analyse.

Outre la dimension géographique et la dimension temporelle, un indicateur peut ainsi être détaillé selon d'autres axes, par exemple des tranches d'âges, des secteurs d'activités, des types, des degrés, des niveaux ou toutes autres catégories... Pour illustrer cela, Géoclip propose différentes représentations graphiques, que ce soit dans les fiches de synthèse par indicateur ou dans les rapports. Pour les représentations cartographiques, une solution simple est de réaliser une série de cartes, représentant l'indicateur pour chaque tranche, secteur, type ou catégorie.

Une autre possibilité, pour combiner l'ensemble sur une même carte, est de produire une carte à camemberts : la surface totale du camembert représente la valeur de l'indicateur, les différents secteurs représentent les catégories. Ce mode n'est pertinent que si  le nombre d'objets géographiques et le nombre de secteurs ne sont pas trop importants. Par exemple, une carte de France par région et un indicateur réparti selon 4 ou 5 catégories. C'est pour lutter contre la production de cartes surchargées en informations et rester fidèle à ses principes de simplicité et de lisibilité que Géoclip a longtemps évité ce type de représentation riche. Utilisé à bon escient, ce type de carte donne néanmoins parfois de belles images.

Géoclip et les cartes à camemberts

Un exemple intéressant de ce type de carte se trouve dans Géodes. Il s'agit du nombre d'années de vie perdues attribuables à une exposition chronique aux particules fines en 2007-2008, réparti selon le niveau d'urbanisation des communes. Cette carte montre que plus le niveau d’urbanisation est élevé, plus l’impact de l’exposition aux particules fines est élevé et que l'écart est important entre la région parisienne et le reste de la France.

Les exemples présentés ici servent de trame à la vidéo ci-dessous. Celle-ci permet, en moins de 5 minutes, de voir comment explorer les différentes dimensions des indicateurs. Tous ces exemples sont extraits de Géodes, l'outil de cartographie dynamique de Santé Publique France, qui a très bien tiré parti de toutes les fonctionnalités pour proposer un outil à la fois riche et accessible, pédagogique et ludique. Géodes est régulièrement mis à jour et enrichi de nouveaux indicateurs, pour partager la connaissance dans le domaine de la santé publique.

video