Géoclip in Brazil

En règle générale, un projet bâti à partir de Géoclip se déroule en plusieurs étapes :

  • préparation des données et des fonds de carte et construction de la base de données,
  • création et paramétrage de la première version de l'observatoire Géoclip,
  • installation sur le serveur définitif, tests et validation,
  • formation de l'équipe d'administration,
  • ouverture de l'observatoire aux utilisateurs.

La quatrième étape, qui vise à rendre les administrateurs entièrement autonomes dans la gestion de leur observatoire, se déroule généralement chez nos clients. Ces déplacements sont l'occasion de voyager autrement que de façon virtuelle, au travers des cartes que nous dessinons sur nos écrans d'ordinateurs. Ils nous conduisent à Lille, Marmande, Brest ou Clermont-Ferrand... Du 9 au 11 janvier dernier, c'est pour une mission plus lointaine que sont parties Élodie et Eugénie.

Atterrissage à Goiania

Elles sont allées assurer le transfert de compétence pour l'équipe de Connecta SUS, du Secrétariat d'État à la Santé de Goiás. Pour ceux qui auraient quelques lacunes en géographie latino-américaine, Goiás est un des états du Brésil, situé au centre de ce grand pays et englobant le district fédéral de Brasilia. C'est à Goiania, capitale de l'État de Goiás, ville fondée il y a moins d'un siècle et peuplée de 1,6 millions d'habitants, que se sont rendues nos deux jeunes "Cientistas francesas".

Elles étaient attendues comme le Messie et ont été reçues très chaleureusement. Il faut dire qu'entre Géoclip et le secrétariat d'état à la santé de Goiás, c'est une vieille histoire ! Les premiers épisodes remontent à il y a une dizaine d'années. À cette époque, un partenariat entre le Québec et le Brésil, sur le thème du suivi des statistiques de santé, avait conduit à l'utilisation de Géoclip Solo comme outil de cartographie interactive.

Géoclip Solo, c'était un peu le précurseur de Géoclip Serveur, qui permettait de construire des applications légères et autonomes de cartographie thématique. Nous avons cessé le développement et le support de Géoclip Solo avec la sortie de la version O3 de Géoclip Serveur. Cependant, à Goiás, il a continué de rendre de fidèles et précieux services, jusqu'à aujourd'hui, où il sert encore pour produire la "Mapa de Saúde".

  • conectasus1
  • conectasus2
  • conectasus3
  • conectasus4
  • conectasus5

Nos amis brésiliens rêvaient depuis quatre ans de remplacer Géoclip Solo par une version plus récente, exploitant la puissance des technologies serveur. Leur détermination a fini par avoir raison des embarras administratifs et leur a permis de trouver le moyen de nous passer commande. La "Mapa de Saúde", dans sa version actuelle, est déjà impressionnante par la richesse de son contenu et la rigueur de sa présentation. Prendre conscience des nouvelles possibilités qu'allait leur offrir Géoclip O3 a mis des étoiles dans les yeux des membres de l'équipe ! 

Formation de l'équipe Conecta Sus

La venue de deux d'entre nous pour la formation des techniciens de Conecta Sus a été un événement important, qui a fait l'objet de la publication d'un article "Cientistas francesas ministram curso para técnicos do Conecta SUS". Géoclip occupe une place centrale dans leur organisation car c'est un outil qui leur permet de rendre facilement accessibles à un grand nombre d'utilisateurs, tous les indicateurs de santé publique, pour toutes les 246 municipalités de l'État de Goiás.

Alan Kardec de Lima Filho et Wisley Velasco, deux responsables du projet, ont gentiment accepté de répondre à quelques questions à propos de leur expérience avec Géoclip. Avec l'outil actuel, Conecta Sus dispose déjà d'un outil de pilotage et d'aide à la décision, qui facilite l'accès aux indicateurs de santé publique par tous les acteurs concernés. Le passage à la version serveur va permettre d'aller beaucoup plus loin.

Pour les administrateurs, la gestion va être largement simplifiée, ce qui leur offrira du temps pour exploiter toutes les fonctionnalités supplémentaires. Ils sont particulièrement intéressés par les outils d'analyse statistique (liaison carte-tableau) et de synthèse (édition de rapports). Ils apprécient les nouveaux modes de représentation, ainsi que la possibilité d'afficher deux cartes côte à côte. Les cartes de flux sont, à leurs yeux, "la cerise du gâteau" ! Pouvoir accéder à l'outil depuis une tablette ou un smartphone les séduit aussi beaucoup.

La "Mapa de Saúde" de l'État de Goiás est une réalisation exemplaire pour les autres états du Brésil. Alan et Wisley pensent que cette exemplarité sera encore renforcée avec la nouvelle version ; ils espèrent que Conecta SUS deviendra une référence scientifique en matière de santé publique. Ce dont ils rêvent ? "Que tout le monde puisse l'utiliser !"