Atlas Interactivo de Espana

Geoclip on the other side of the Pyrenees mountains

Pour réussir un bel atlas interactif avec Géoclip, il n'y a pas de recette magique. C'est la qualité des ingrédients qui fera celle du résultat. Les ingrédients de base, aussi indissociables que les tomates et les poivrons du gaspacho, sont des données locales et des fonds de carte : statistique et géomatique vont main dans la main. Si nous évoquons cette recette emblématique de l'Espagne, c'est qu'un exemple que nous trouvons particulièrement réussi est l'Atlas interactivo nacional de España. Si en France, le site Statistiques locales est édité par l'Insee, institut de la statistique, en Espagne son équivalent est une publication de l'Instituto Geográfico Nacional. Nous retrouvons bien nos deux ingrédients : statistique et géographie. Read more

Canton de Neuchâtel

User’s word: “a solution that is quite unique on the market”

Le géobservatoire que nous venons d'ajouter à la liste des réalisations publiées avec Géoclip Air nous tient particulièrement à cœur. C'est l'Atlas statistique du canton de Neuchâtel. Je pourrais vous raconter que l'histoire entre Géoclip et le SITN (Système d'Information du Territoire Neuchâtelois) remonte loin dans le temps : le premier Atlas statistique a été publié avec la version 2 de Géoclip, au début de Géoclip Serveur. Rappeler que le canton de Neuchâtel a été le premier canton suisse à s'intéresser à nos outils de cartographie sur internet. Reconnaître que nous nous plaisons à penser qu'il y a sans doute dans le Géoclip d'aujourd'hui un peu de la rigueur légendaire de nos amis Suisses.

Read more

Observatoire des Territoires

Output a synthetic analysis about a territory

L'Observatoire des territoires a été créé il y a 15 ans par la structure qui s'appelait alors la Datar. Un de ses objectifs était de mettre à disposition du public des outils d'analyse pour améliorer la connaissance des territoires. Après plusieurs changements de nom et de rattachement ministériel, le CGET d'aujourd'hui continue de piloter l'Observatoire des territoires. Et l'outil cartographique, propulsé par Géoclip, y occupe toujours une large place. L'Observatoire des Territoires a été un projet fondateur lors du développement de la première version de Géoclip Serveur. C'est une vraie fierté pour nous de voir aujourd'hui en ligne la 3ème génération, désormais basée sur Géoclip Air.

Read more

Insee Statistiques Locales

Insee’s new Local Statistics tool, powered by Géoclip Air

L'Insee vient d'ouvrir un observatoire cartographique et statistique dédié aux Statistiques locales. Ce site permet de consulter les nombreux indicateurs géoréférencées, proposés sous forme de cartes, tableaux, graphiques et fiches de synthèse et d’analyser leur distribution spatiale, afin de mieux comprendre les dynamiques territoriales à l’œuvre en France.  Read more

Géomarketing

An original example of Géoclip use

Géoclip Serveur est un outil puissant pour construire des observatoires territoriaux, tels qu'en publient nombres de collectivités territoriales (régions, départements, communautés d'agglomérations...) ou d'organismes chargés d'études et de développement économique (agences d'urbanisme, agences de développement, chambres consulaires...). Cela donne lieu à des réalisations publiées sur Internet et accessibles en ligne.

Il existe d'autres utilisations possibles de Géoclip, moins visibles car débouchant sur des réalisations réservées à un usage interne à la structure cliente et donc publiées en intranet. Ces utilisations relèvent généralement du vaste http://www.cialispharmaciefr24.com/cialis-kuwait/ domaine du géomarketing : étude de la localisation de la clientèle, étude d'implantation, représentation de secteurs, de zones de chalandise, etc.

Un exemple relevant de cette catégorie vient d'être livré pour Enedis (ex-ERDF). Read more

observatoire des territoires - accueil

L’Observatoire des Territoires est accessible (aussi) sur mobile

Depuis début juillet, l'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est accessible également à partir d'un smartphone ou d'une tablette.

Seulement quelques semaines après son ouverture, l'outil enregistre déjà près d'un dixième de son trafic à partir de supports tactiles, avec une majorité d'appareils de la marque à la pomme : iPhone et iPad.

L'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est une des applications utilisant Géoclip comptabilisant la plus forte fréquentation, avec entre 800 et 1000 visites par jour en période normale (un peu moins en ce moment, de l'ordre de 500, pendant l'été, saison des congés). L'éditeur en est la Datar, ou plutôt l'ex-Datar, devenue aujourd'hui le CGET (pour Commissariat général à l'égalité des territoires), après avoir connu plusieurs changements d'appellations au cours de son histoire.

Read more