Two original examples of Géoclip use

Géoclip Serveur est un outil puissant pour construire des observatoires territoriaux, tels qu'en publient nombres de collectivités territoriales (régions, départements, communautés d'agglomérations...) ou d'organismes chargés d'études et de développement économique (agences d'urbanisme, agences de développement, chambres consulaires...). Cela donne lieu à des réalisations publiées sur Internet et accessibles en ligne.

Il existe d'autres utilisations possibles de Géoclip, moins visibles car débouchant sur des réalisations réservées à un usage interne à la structure cliente et donc publiées en intranet. Ces utilisations relèvent généralement du vaste http://www.cialispharmaciefr24.com/cialis-kuwait/ domaine du géomarketing : étude de la localisation de la clientèle, étude d'implantation, représentation de secteurs, de zones de chalandise, etc.

Deux exemples relevant de cette catégorie viennent d'être livrés, l'un pour Enedis (ex-ERDF), l'autre pour le groupe Berger-Levrault.

 

Berger-LevraultBerger-Levrault gère une volumineuse Base Décisionnelle, regroupant toutes les informations relatives à sa clientèle. Si la base de données Géoclip propose un certain nombre de données de cadrage sur la population, le logement, l'emploi, l'éducation, elle contient surtout des données détaillées, issues de cette Base Décisionnelle, sur les nombreux clients du groupe, localisés un peu partout en France.

L'outil cartographique déploie toute sa puissance et sa richesse pour produire différentes représentations  :

  • représentations ponctuelles pour localiser de manière précise les clients, classés selon différentes typologies,
  • représentations en symboles proportionnels pour visualiser des nombres de clients par catégories, des volumes de commandes, des temps de support consommés...

 

Géoclip pour EnedisEnedis est la nouvelle dénomination de ERDF, Électricité Réseau Distribution France. Cette entreprise utilise Géoclip pour deux projets distincts. Le premier, Précariter, a pour objectif l'analyse de la précarité énergétique, à partir de données soumises à des règles strictes de confidentialité.

Le second s'appuie sur une base de données prospectives. Les thèmes abordés sont les consommations d'énergie, selon les différents usages possibles : éclairage et chauffage domestiques, consommations par les différents secteurs d'activités - agriculture, industrie, tertiaire - consommations pour le transport, en particulier pour les véhicules électriques... Les données sont des prévisions de consommation, par année, depuis 2012 jusqu'à 2035. Quatre scénarios distincts sont envisagés, dénommés bleu, gris, vert et violet, reposant sur des hypothèses d'évolutions de consommation plus ou moins rapides. L'outil Géoclip permet ainsi de visualiser les évolutions et de comparer les différents scénarios entre eux.

Un autre exemple d'utilisation de type "géomarketing" de Géoclip est celui du groupe de presse Ouest France, que nous avions présenté au moment de sa livraison : "Un outil de géomarketing". Deux ans plus tard, ce projet est toujours très actif et permet à Ouest France de suivre de manière très fine l'évolution de ses ventes.