Articles

L’Observatoire national des situations de fragilité passe à Géoclip Air

L'Observatoire national des situations de fragilité est un projet porté par les Carsat (Caisses d'Assurance Retraite et Santé au Travail), depuis plus de 5 ans. Pourquoi Géoclip est-il parfaitement adapté à un projet tel que celui des Carsat ? Parce que c'est un outil de statisticiens, fait pour manipuler des bases de données territoriales volumineuses. Parmi les nombreux atouts dont dispose Géoclip, et encore plus Géoclip Air, s'il fallait n'en retenir qu'un, particulièrement décisif pour ce projet d'observatoires des situations de fragilité, ce serait sa capacité à gérer de façon extrêmement rigoureuse les questions de sécurité. Avec Géoclip, les règles de secret statistique sont scrupuleusement respectées. L'accès sécurisé par profils d'utilisateurs permet de réserver l'accès à certaines données plus sensibles à certaines catégories d'utilisateurs authentifiés.

Mais reprenons l'histoire du début...  Lire la suite

Géoclip, c’est comme un iceberg !

Dans un iceberg, il y a la partie visible et la partie immergée. Dans Géoclip, c'est pareil : la partie visible, c'est l'interface utilisateur (1). Et puis, comme dans un iceberg, il y a le reste, moins visible mais tout aussi important. Nous avons en permanence en tête trois points-clés, qui sont performance, sécurité et accessibilité.

Lire la suite

Dans la cuisine de Géoclip Air : sauvegardes et réplication

Dans les précédents articles consacrés à Géoclip Air, la nouvelle version de Géoclip, nous vous parlions de la partie la plus visible : l'interface utilisateur. C'est évidemment important car c'est ce qui se voit en premier. Toutefois, notre chantier de rénovation va plus loin encore et englobe également les outils destinés aux administrateurs d'observatoires Géoclip. Pour que les utilisateurs puissent consulter, explorer, analyser, cartographier des données statistiques, cela suppose que les administrateurs préparent, organisent, vérifient, actualisent ces dernières. Pour ce faire, ils disposent d'outils souvent appelés, en jargon informatique, "back office". Chez nous, nous les avons baptisés la "cuisine" ! Lire la suite