import de données

Lever de rideau sur Géoclip Air : la suite…

Dans un article récent, nous dévoilions les premières images à propos de Géoclip Air et présentions l'espace de travail consacré aux indicateurs. Aujourd'hui, nous allons présenter un autre des quatre espaces de travail qui structurent l'interface d'un observatoire Géoclip Air : l'import de données.

L'import de données élargit considérablement les possibilités, au-delà du contenu de la base de données sur laquelle s'appuie Géoclip. Cela permet d'utiliser la force et la simplicité de Géoclip pour n'importe quelles données, pour peu qu'elles soient localisées et référencées par un code géographique. Ces données peuvent être importées depuis un autre observatoire Géoclip ou plus largement d'une autre ressource respectant le format TJS (Table Joining Service). Elles peuvent être également importées par une opération aussi simple qu'un copier/coller depuis une feuille de calcul.
Lire la suite

Tout ce que Géoclip sait faire

Si vous saviez tout ce que Géoclip sait faire !

Géoclip sait organiser de larges choix de données statistiques localisées, pour les représenter sur  des cartes et mettre en lumière des distributions géographiques. C'est la base, le socle à partir duquel Géoclip a progressé depuis ses débuts, il y a plus de 15 ans. Géoclip est aussi capable de proposer des représentations plus originales, pour des données plus spécifiques. En voici 3 exemples, qui pourront peut-être paraître anecdotiques, mais qui montrent toute la puissance contenue dans le modèle sur lequel se base Géoclip. Lire la suite

cartographie électorale

Lever de rideau sur Géoclip Air

Nous avions annoncé en début d'année la sortie de de la nouvelle version Géoclip Air. Nous tenons cet engagement puisque la procédure de livraison à notre premier client est en cours. Ce projet nous tient particulièrement à cœur car il s'agit de l'outil cartographique Statistiques locales qui sera proposé sur le site de l'Insee.

Après avoir scrupuleusement testé notre nouveau Géoclip en interne, au sein de notre équipe, le temps est venu de le mettre entre les mains de premiers utilisateurs. Ceux-ci sont en premier lieu l'équipe de travail de l'Insee, bien sûr. Le projet a démarré il y a quelques semaines et sera rendu public à la fin de l'été. Nous avons également fait appel à quelques autres testeurs volontaires, pour vérifier l'intelligibilité de l'outil et apporter les dernières touches cosmétiques.

C'est un moment particulier que celui où d'autres personnes découvrent pour la première fois l'interface sur laquelle nous travaillons ardemment depuis longtemps. Nous nous sentons désormais rassurés car les premiers retours sont positifs. Il y a bien quelques petits ajustements, ici ou là, pour faire toujours mieux, mais rien qui ne remette en cause l'essentiel  des orientations prises pour cette nouvelle version : Lire la suite

Conecta SUS

Géoclip au Brésil

En règle générale, un projet bâti à partir de Géoclip se déroule en plusieurs étapes :

  • préparation des données et des fonds de carte et construction de la base de données,
  • création et paramétrage de la première version de l'observatoire Géoclip,
  • installation sur le serveur définitif, tests et validation,
  • formation de l'équipe d'administration,
  • ouverture de l'observatoire aux utilisateurs.

La quatrième étape, qui vise à rendre les administrateurs entièrement autonomes dans la gestion de leur observatoire, se déroule généralement chez nos clients. Ces déplacements sont l'occasion de voyager autrement que de façon virtuelle, au travers des cartes que nous dessinons sur nos écrans d'ordinateurs. Ils nous conduisent à Lille, Marmande, Brest ou Clermont-Ferrand... Du 9 au 11 janvier dernier, c'est pour une mission plus lointaine que sont parties Élodie et Eugénie.

Lire la suite

Observatoire départemental de l'habitat du Nord

Tout savoir sur l’habitat dans le département du Nord

L'Observatoire de l'habitat du département du Nord vient d'être mis en ligne. Sur le site qui lui est consacré, observatoire-habitat.lenord.fr, une place importante est tenue par l'outil de cartographie en ligne, construit avec Géoclip (accès direct : odh.lenord.fr).

odh_accueilCet observatoire est pour nous une réalisation exemplaire de ce qu'il est possible de proposer à partir de Géoclip comme observatoire territorial. Plutôt que d'en décrire toutes les caractéristiques, voici ce qu'en pense la personne qui a conduit ce projet au sein du service Habitat, urbanisme et quartiers prioritaires du Conseil départemental du Nord :

« Le Département du Nord a souhaité développer, dans le cadre de son observatoire de l'habitat, un outil au service des élus et professionnels de l’habitat qui se voulait pédagogique, interactif et utile au plus grand nombre. L’ambition de cet outil de l’observatoire est de privilégier un mode de lecture rapide, synthétique mais aussi d’accompagner l’utilisateur dans sa démarche d’analyse du territoire en partant d’éléments de cadrage tout en offrant des possibilités d’approfondissements. Lire la suite

Géomarketing

Deux exemples d’utilisation moins « classique » de Géoclip

Géoclip Serveur est un outil puissant pour construire des observatoires territoriaux, tels qu'en publient nombres de collectivités territoriales (régions, départements, communautés d'agglomérations...) ou d'organismes chargés d'études et de développement économique (agences d'urbanisme, agences de développement, chambres consulaires...). Cela donne lieu à des réalisations publiées sur Internet et accessibles en ligne.

Il existe d'autres utilisations possibles de Géoclip, moins visibles car débouchant sur des réalisations réservées à un usage interne à la structure cliente et donc publiées en intranet. Ces utilisations relèvent généralement du vaste domaine du géomarketing : étude de la localisation de la clientèle, étude d'implantation, représentation de secteurs, de zones de chalandise, etc.

Deux exemples relevant de cette catégorie viennent d'être livrés, l'un pour Enedis (ex-ERDF), l'autre pour le groupe Berger-Levrault. Lire la suite

GIP Massif Central

GIP Massif Central : plusieurs observatoires et services de données connectés entre eux via TJS

Dans le cadre de la plateforme "Dynamiques territoriales du Massif Central", le groupement d'intérêt public GIP Massif Central propose sur son site massif-central.eu, une interface cartographique et statistique, mise au point en relation étroite avec le CGET et son Observatoire des Territoires et consacrée spécifiquement aux problématiques de développement du Massif Central.

Le Massif Central recouvre un large territoire au centre de la France, qui intersecte quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Outre le GIP, le projet implique les quatre conseils régionaux, l'Etat et l'Europe. Il s'agit d'un projet coopératif dans lequel œuvrent également plusieurs partenaires. Aux côtés du GIP et du CGET, interviennent différents instituts et laboratoires de recherche. Bien que dispersés géographiquement (Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble, Paris, Toulouse), les partenaires ont mis en commun leurs compétences et leurs ressources pour construire l'application.

Lire la suite

Communes nouvelles 2015

Suivre les évolutions des référentiels géographiques

Un élément central du fonctionnement de Géoclip, c'est le référentiel géographique. En France, il est basé sur le Code Officiel Géographique. Géré par l'Insee, ce dernier définit les unités géographiques par un code et un libellé : communes, cantons, arrondissements, départements, régions, collectivités d'outre-mer. C'est le référentiel géographique qui permet de faire le lien entre les données statistiques et les fonds de carte, à partir du code géographique, identifiant unique associé à chaque unité.

Naturellement, les données statistiques font l'objet de mises à jour périodiques, ce qui permet de mesurer l'évolution des phénomènes dans le temps. De son côté, le Code Officiel Géographique (COG)  évolue aussi et fait l'objet d'une mise à jour chaque année. Généralement, les modifications d'un an sur l'autre ne concernent qu'un faible nombre de communes. L'année 2015 est exceptionnelle car ce sont plus de 1 000 communes qui ont fusionné dans l'année pour former 317 communes nouvelles, profitant de mesures incitatives mises en place dans le cadre de la réforme territoriale.

Lire la suite