Du nouveau dans notre observatoire « maison » France découverte

France découverte avec Géoclip Air

France découverte dans ses nouveaux habits Géoclip Air

TADAM !! France découverte change de moteur. La voici ouverte à tous dans sa nouvelle version Géoclip Air. Nous vous en souhaitons une bonne... découverte 😉

import de données

Lever de rideau sur Géoclip Air : la suite…

Dans un article récent, nous dévoilions les premières images à propos de Géoclip Air et présentions l'espace de travail consacré aux indicateurs. Aujourd'hui, nous allons présenter un autre des quatre espaces de travail qui structurent l'interface d'un observatoire Géoclip Air : l'import de données.

L'import de données élargit considérablement les possibilités, au-delà du contenu de la base de données sur laquelle s'appuie Géoclip. Cela permet d'utiliser la force et la simplicité de Géoclip pour n'importe quelles données, pour peu qu'elles soient localisées et référencées par un code géographique. Ces données peuvent être importées depuis un autre observatoire Géoclip ou plus largement d'une autre ressource respectant le format TJS (Table Joining Service). Elles peuvent être également importées par une opération aussi simple qu'un copier/coller depuis une feuille de calcul.
Lire la suite

cartographie électorale

Lever de rideau sur Géoclip Air

Nous avions annoncé en début d'année la sortie de de la nouvelle version Géoclip Air. Nous tenons cet engagement puisque la procédure de livraison à notre premier client est en cours. Ce projet nous tient particulièrement à cœur car il s'agit de l'outil cartographique Statistiques locales qui sera proposé sur le site de l'Insee.

Après avoir scrupuleusement testé notre nouveau Géoclip en interne, au sein de notre équipe, le temps est venu de le mettre entre les mains de premiers utilisateurs. Ceux-ci sont en premier lieu l'équipe de travail de l'Insee, bien sûr. Le projet a démarré il y a quelques semaines et sera rendu public à la fin de l'été. Nous avons également fait appel à quelques autres testeurs volontaires, pour vérifier l'intelligibilité de l'outil et apporter les dernières touches cosmétiques.

C'est un moment particulier que celui où d'autres personnes découvrent pour la première fois l'interface sur laquelle nous travaillons ardemment depuis longtemps. Nous nous sentons désormais rassurés car les premiers retours sont positifs. Il y a bien quelques petits ajustements, ici ou là, pour faire toujours mieux, mais rien qui ne remette en cause l'essentiel  des orientations prises pour cette nouvelle version : Lire la suite

Qualité de vie dans les territoires - Insee

Des données pour mesurer la qualité de vie

En statistiques, on est à l'aise pour mesurer des quantités : des nombres, des ratios, des indices, des pourcentages, des taux d'évolution... Néanmoins, dans une livraison récente d'Insee Première, l'Institut ose une approche de la qualité de vie dans les territoires (Insee Première n° 1519 d'octobre 2014). Pour cela, les auteurs de l'étude ont sélectionné une trentaine d'indicateurs de bien-être : accessibilité à certains équipements, niveau d'études, disparité hommes/femmes, emploi, salaires, environnement, logement, transports...

Lire la suite

cartes des codes postaux

Cartographie par code postal

Dans beaucoup d'applications construites avec Géoclip en France (par exemple France découverte), l'unité géographique de base est la commune, définie par le code officiel géographique. C'est un niveau géographique commode pour une cartographie à l'échelle de la France. Avec ses 36 500 et quelques communes, cela donne une finesse de découpage satisfaisante. Les données statistiques de référence, diffusées par l'Insee ou les autres organismes du système statistique public, sont abondantes et régulièrement actualisées. Et surtout, le fond de carte est désormais facilement accessible sur la plateforme data.gouv.fr.

Techniquement, il est tout à fait possible de construire une cartographie avec Géoclip à des niveaux géographiques plus détaillés : iris, parcelles, données carroyées, jusqu'à des données ponctuelles localisées à l'adresse. Cependant, en statistiques, il est souvent préférable de procéder à des agrégations, afin de mieux mettre en évidence les phénomènes géographiques. Parfois même, le niveau communal peut être trop détaillé. Mais agréger directement au niveau du département est un peu violent, on aimerait bien un niveau intermédiaire, plus pertinent que le niveau cantonal.

Ce niveau-là existe. Il est même très facile à obtenir à partir d'une adresse : il s'agit du code postal !

Lire la suite

points gares

Pour faire des cartes avec des points

Une des ambitions de Géoclip, c'est de faire de jolies cartes ! Sa grande spécialité : la cartographie thématique, pour représenter des données statistiques sur un fond géographique. Les modes de représentation les plus classiques sont les analyses choroplèthes ou en symboles proportionnels, bien adaptés pour cartographier des données statistiques.

Bien qu'encore minoritaires, d'autres représentations sont de plus en plus souvent utilisées : les représentations ponctuelles. Rien d'étonnant à cela, du fait qu'il est aujourd'hui devenu plus facile de géolocaliser précisément des listes de points, c'est-à-dire transformer des adresses postales en coordonnées géographiques. Du fait également de la généralisation de l'utilisation du GPS, outil aujourd'hui présent dans le moindre smartphone.

Lire la suite

mobilité

Mobilité : que disent les chiffres ?

Du 16 au 22 septembre, c'est la Semaine Européenne de la Mobilité. Il s'agit d'une campagne annuelle de sensibilisation qui vise à encourager les citoyens à modifier leurs habitudes de déplacement et les collectivités à promouvoir des modes de transports dits "doux" et à investir dans les infrastructures correspondantes. Qui dit "transports doux", dit "tout sauf la voiture" ! « L'objectif général de la campagne de la Semaine Européenne de la Mobilité est de stimuler la prise de conscience du public sur le besoin d'agir contre la pollution causée par la circulation accrue de véhicules motorisés dans l'environnement urbain. » (cf. Wikipédia). Un grand nombre de villes européennes sont impliquées dans cette opération, dont une centaine en France, notamment Toulouse.

Pour mesurer les enjeux d'une telle campagne, il est intéressant de rassembler quelques statistiques autour du thème des déplacements domicile-travail. Nous allons centrer notre étude sur un territoire en particulier : par exemple 30 km autour de Toulouse et chercher des données pour répondre à des questions telles que : quel est le lieu de travail des actifs ? quels modes de transports ils utilisent pour se rendre à leur travail ? quels sont les modes de transport collectifs disponibles ? quel est le taux d'équipement des foyers en voitures ? Toutes les données qui vont être présentées sont publiques et nous allons utiliser France découverte pour les mettre en scène.
 

Lire la suite

inondations

Quelles données pour faire une étude sur les risques d’inondation ?

L'Observatoire National des Risques Naturels vient de mettre en à disposition sur son site une série de 16 indicateurs pour « la connaissance, la gestion et la prévention des risques naturels ». Ces indicateurs, relatifs au risque d'inondation, sont restitués au niveau communal. Des données communales ouvertes (on dit « open data » en bon franglais) ? C'est tout naturellement qu'elles ont trouvé leur place dans France découverte, domaine : environnement, thème : risques majeurs.

Nous avons téléchargé la série de tableaux proposés et l'avons structuré pour la rendre facilement intégrable dans une base de données géolocalisées. Il est ainsi possible de cartographier dans France découverte le nombre de reconnaissances de catastrophes naturelles pour inondation entre 1982 et 2012, le nombre ou la part d'établissements dans l'emprise des zones inondables, le coût moyen ou cumulé des sinistres inondation de 1995 à 2010, etc. Il n'est pour l'instant question que du risque d'inondation, mais d'autres indicateurs devraient être disponibles ultérieurement sur le site de l'ONRN.
Lire la suite

France découverte

France découverte, toujours à la pointe de l’Open Data

L'observatoire France découverte est un véritable outil "Open Data", qui propose un grand nombre de données statistiques publiques, qui présentent l'avantage d'être structurées et documentées. Toutes ces données peuvent être exportées sous différentes formes, notamment au format TJS, le nouveau format d'échange de données statistiques.

France découverte est pour nous le moyen de montrer concrètement ce qu'il est possible de faire avec Géoclip O3. C'est aussi un outil utilisé régulièrement par de nombreux utilisateurs anonymes. La fréquentation de France découverte (1) est plus forte en semaine que le week-end et suit aussi le rythme du calendrier scolaire, en lien sans doute avec son utilisation par les professeurs et leurs élèves.

France découverte attire sans arrêt de nouveaux visiteurs, mais dispose aussi d'un public d'habitués : 55 % sont déjà passés par là. Les visiteurs restent souvent longtemps sur le site : 43 % plus de 10 mn, et même 10 % plus d'une demi-heure. Il existe une très grande diversité dans ce que tous ces utilisateurs viennent chercher : difficile de dessiner une tendance entre afficher des indicateurs sur des cartes, afficher des tableaux de données, afficher de fonds Google Maps ou Géoportail, éditer des rapports sur une zone, exporter des données ou des cartes... Lire la suite

france découverte bpe

De nouvelles données dans France découverte

L'observatoire France découverte propose un large éventail de données statistiques publiques, extrait de l’entrepôt de données que nous alimentons au fil de temps auprès de différentes sources du service statistique public. Nous venons d'effectuer une importante mise à jour de notre entrepôt, suite à la publication par l'Insee des données 2009 du recensement de la population et des données 2011 de la base permanente de équipements.
France découverte bénéficie de cette mise à jour pour vous permettre de consulter les données les plus récentes disponibles, sur la population, le logement, les commerces et services... Cela a été aussi l'occasion pour mettre à jour certains zonages, comme les EPCI 2012 (établissements publics de coopération intercommunale).
Grâce à ces nouvelles données, nous pouvons par exemple produire les cartes suivantes :