Pour en savoir plus sur ce qui se passe sous le capot

Dans la cuisine de Géoclip Air : sauvegardes et réplication

Dans les précédents articles consacrés à Géoclip Air, la nouvelle version de Géoclip, nous vous parlions de la partie la plus visible : l'interface utilisateur. C'est évidemment important car c'est ce qui se voit en premier. Toutefois, notre chantier de rénovation va plus loin encore et englobe également les outils destinés aux administrateurs d'observatoires Géoclip. Pour que les utilisateurs puissent consulter, explorer, analyser, cartographier des données statistiques, cela suppose que les administrateurs préparent, organisent, vérifient, actualisent ces dernières. Pour ce faire, ils disposent d'outils souvent appelés, en jargon informatique, "back office". Chez nous, nous les avons baptisés la "cuisine" ! Lire la suite

import de données

Lever de rideau sur Géoclip Air : la suite…

Dans un article récent, nous dévoilions les premières images à propos de Géoclip Air et présentions l'espace de travail consacré aux indicateurs. Aujourd'hui, nous allons présenter un autre des quatre espaces de travail qui structurent l'interface d'un observatoire Géoclip Air : l'import de données.

L'import de données élargit considérablement les possibilités, au-delà du contenu de la base de données sur laquelle s'appuie Géoclip. Cela permet d'utiliser la force et la simplicité de Géoclip pour n'importe quelles données, pour peu qu'elles soient localisées et référencées par un code géographique. Ces données peuvent être importées depuis un autre observatoire Géoclip ou plus largement d'une autre ressource respectant le format TJS (Table Joining Service). Elles peuvent être également importées par une opération aussi simple qu'un copier/coller depuis une feuille de calcul.
Lire la suite

Tout ce que Géoclip sait faire

Si vous saviez tout ce que Géoclip sait faire !

Géoclip sait organiser de larges choix de données statistiques localisées, pour les représenter sur  des cartes et mettre en lumière des distributions géographiques. C'est la base, le socle à partir duquel Géoclip a progressé depuis ses débuts, il y a plus de 15 ans. Géoclip est aussi capable de proposer des représentations plus originales, pour des données plus spécifiques. En voici 3 exemples, qui pourront peut-être paraître anecdotiques, mais qui montrent toute la puissance contenue dans le modèle sur lequel se base Géoclip. Lire la suite

cartographie électorale

Lever de rideau sur Géoclip Air

Nous avions annoncé en début d'année la sortie de de la nouvelle version Géoclip Air. Nous tenons cet engagement puisque la procédure de livraison à notre premier client est en cours. Ce projet nous tient particulièrement à cœur car il s'agit de l'outil cartographique Statistiques locales qui sera proposé sur le site de l'Insee.

Après avoir scrupuleusement testé notre nouveau Géoclip en interne, au sein de notre équipe, le temps est venu de le mettre entre les mains de premiers utilisateurs. Ceux-ci sont en premier lieu l'équipe de travail de l'Insee, bien sûr. Le projet a démarré il y a quelques semaines et sera rendu public à la fin de l'été. Nous avons également fait appel à quelques autres testeurs volontaires, pour vérifier l'intelligibilité de l'outil et apporter les dernières touches cosmétiques.

C'est un moment particulier que celui où d'autres personnes découvrent pour la première fois l'interface sur laquelle nous travaillons ardemment depuis longtemps. Nous nous sentons désormais rassurés car les premiers retours sont positifs. Il y a bien quelques petits ajustements, ici ou là, pour faire toujours mieux, mais rien qui ne remette en cause l'essentiel  des orientations prises pour cette nouvelle version : Lire la suite

anamorphose

Anamorphose : que la Force soit dans vos cartes !

Depuis quelque temps, on voit fleurir sur le web de drôles de cartes présentant des territoires que l’on a du mal à reconnaître. Et pour cause : ces territoires sont déformés pour mieux mettre en évidence le phénomène cartographié. Alors, en attendant le prochain épisode de Star Wars et comme c’est bientôt Noël, nous vous révélons les secrets d’un nouveau pouvoir tiré de la Force : l’anamorphose.

Si la technique d’anamorphose qui se cache derrière ces cartographies originales est difficile à automatiser, le principe de ces représentations est finalement assez simple à comprendre. Il s’agit de déformer les territoires de la carte pour que leur aire ne reflète plus la réalité géographique mais une variable statistique (une population ou un PIB par exemple). Sur la carte ci-dessous, qui a été transformée d’après la population, les communes d’Île-de-France ont ainsi été grossies tandis que celles
de Corse ont été réduites (parce que la densité de population est bien plus élevée en Île-de-France qu’en Corse). On a ensuite coloré de façon plus classique chaque commune en fonction du score de Marine Le Pen au 1er tour de l’élection présidentielle de 2012.

Lire la suite

Treemap

La cartographie statistique sur mobile avec HTML5 : L’élégance de la librairie D3

Géoclip Serveur est d'abord connu pour sa cartographie statistique, interactive et dynamique. Mais tableaux et graphiques sont aussi de la partie. Les portraits de territoire de Géoclip permettent de produire des tableaux de bord composites sur la zone d'intérêt d'un utilisateur.

Début 2013, lors des études préliminaires pour la version mobile de Géoclip, nous avons cherché quelles librairies javascript pouvaient nous aider à réaliser des graphiques interactifs ou des tableaux triables, à l'instar de la version Flex actuelle. Avec un cahier des charges exagérément irréaliste : nous les voulions fluides, légères, sexys, gratuites, complémentaires, pérennes... Highcharts et Datatables, deux librairies pour graphiques et tableaux ont émergé de ce premier criblage. Mais elles restaient lourdes et peu ou pas optimisées pour mobiles tactiles.

C'est alors que par hasard, en altitude après une journée de ski, surfant négligemment dans la moiteur d'un appartement surchauffé, D3 m'est apparue.

Lire la suite

Géoclip mobile

La cartographie statistique sur mobile avec HTML5 : Canvas vs SVG

Afficher une carte interactive sur tablette ou tout autre appareil mobile, c'est possible avec diverses technologies web : principalement SVG ou Canvas. Ce deuxième article (*) sur la cartographie avec HTML5 évoque les avantages et inconvénients de ces deux techniques. Il décrit également les apports de CSS3 en matière d'animation cartographique.

 Rappelons tout d'abord le principe de la cartographie vectorielle :

La cartographie statistique sur mobile avec HTML5 : introduction

C'est en août 2014 qu'une première mouture de Géoclip mobile verra le jour, amenant sur tablette la richesse d'un observatoire départemental, avec le soutien d'un de nos clients les plus motivés par cette extension. Nous présenterons une offre paramétrable pour tous nos clients d'ici la fin de l'année.

Lire la suite

topologie France : points nœuds pour les départements

Nouveau format topologique : des cartes encore plus rapides sur tout type d’écran

Les nouvelles technologies sont présentes partout, au bureau, à la maison, en déplacement et en cette fin d’année peut-être même bientôt dans les mains du petit dernier. Géoclip s’adapte progressivement à ces nouveaux supports. Les développements sur le téléphone, la tablette ou l’ordinateur, les contraintes ne sont pas les mêmes, loin s’en faut. Nous pensons immédiatement à la taille des écrans, exit le classique 1024x768, aujourd’hui, il n’y a plus de standard.

Ensuite, ce qui vient à l’esprit, ce sont les performances.

Lire la suite

bourgogne transition

Comment échanger des données avec TJS ?

L'Ademe (*) de Bourgogne vient d'ouvrir un nouveau site : Bourgogne transition, qui met à disposition des données sur l'environnement, la maîtrise de l'énergie, le développement durable. L'objectif de cet outil est d'accompagner la transition énergétique et environnementale des territoires en Bourgogne. Pour cela, c'est une solution Géoclip O3 qui est mise en oeuvre. Au menu, des données originales, comme par exemple le nombre et la surface de bâtiments basse consommation, le poids d'ordures ménagères collectées par habitants ou la surface de capteurs solaires thermiques en installations collectives.

Comme toute application Géoclip Serveur, Bourgogne transition est cliente TJS. Cela signifie qu'il est possible d'élargir le champ des données proposées dans Bourgogne transition en allant puiser des indicateurs dans d'autres applications serveurs TJS. Ces applications sont serveurs TJS :
Lire la suite