Articles

Rassembler et exploiter les résultats des élections municipales :
un travail de détective

Les résultats des élections municipales 2020 sont disponibles dans l’Observatoire des Votes en France depuis lundi 29 juin, dès le lendemain matin du second tour. Pour que ceci soit possible, un minutieux travail de recherche et de préparation s’avère nécessaire en amont, comprenant 3 étapes.

La première étape consiste à fureter sur la toile pour dénicher les « bons » liens de téléchargement. Les résultats électoraux sont publiés au fur et à mesure de leur disponibilité par le Ministère de l’Intérieur, au format xml (https://elections.interieur.gouv.fr/telechargements/MUNICIPALES2020/). Ils sont ensuite mis à disposition sur la plateforme de données publiques data.gouv.fr, au format txt/xls (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/municipales-2020-resultats-2nd-tour/). Lire la suite

Prendre en main l’Atlas numérique de Belgique

Voici une vidéo qui montre en quelques minutes comment utiliser les principales fonctions de l'Atlas numérique de Belgique. Cette vidéo explore l'espace de travail consacré aux indicateurs et présente comment  :

  • choisir des indicateurs et les cartographier,
  • choisir un niveau géographique,
  • sélectionner une unité géographique,
  • agir sur une sélection géographique,
  • afficher des couches en arrière-plan,
  • utiliser les différents modes de restitution,
  • imprimer ou enregistrer un favori.

Lire la suite

Le retour de l’Observatoire des Votes en France

Les prochaines élections municipales auront lieu les dimanches 15 et 22 mars prochain. Si vous souhaitez présenter votre candidature, vous avez encore jusqu'au 27 février. En revanche, pour vous inscrire sur les listes électorales, c'est trop tard, la date limite était le 7 février. Ensuite, pour connaître les résultats à l'issue de chaque tour, vous pourrez bien sûr lire le journal, écouter la radio ou regarder la télévision. Vous pourrez aussi les chercher sur Internet. Un bon endroit pour les trouver, ce sera l'Observatoire des Votes en France. Lire la suite

À l’aube de 2020, un état des lieux en 20 points

Au tournant de l'an, au moment où 2019 laisse la place à 2020, quels sont les éléments saillants du paysage de Géoclip ? Voici, en 20 points précisément, une photographie de la situation actuelle.

Lire la suite

Les observatoires Géoclip Air fleurissent au printemps

Depuis la sortie de la version Air, le bouquet Géoclip continue d'évoluer et de grandir. Au rythme d'environ un nouveau projet publié par mois, il est de plus en plus fourni. Il est composé aujourd'hui d'une trentaine de fleurs (*), aussi bien issues de la migration d'observatoires existants dans la version précédente O3 que de nouveaux projets. Notre galerie de réalisations en donne un bel aperçu. Géoclip Air est maintenant entré dans l'âge de la maturité.

Lire la suite

bonjour 2019

Bonjour 2019

Le mois de janvier est un bon moment pour lever le nez du guidon, jeter un coup d’œil dans le rétroviseur, et regarder plus loin devant, la route qui se dessine jusqu’à l’horizon.

Géoclip Air est maintenant bien sorti du premier âge. Le bébé se porte au mieux, il ravit ses parents et est apprécié des membres de sa grande famille d’utilisateurs. Pour donner quelques chiffres, environ cinquante projets basés sur Géoclip Air sont actifs actuellement, dont une vingtaine déjà en production. Parmi ces projets, si beaucoup sont des évolutions depuis la version précédente Géoclip O3, déjà plus de dix sont nouveaux. Lire la suite

Toutes ses dents

Géoclip Air a un an, et déjà toutes ses dents !

Et même plus, car ce ne sont pas 20* ou 32** mais 40 projets Géoclip Air livrés ou sur les rails, moins d’un an après le lancement du site statistiques locales de l’Insee. La nouvelle version adaptative du générateur d’observatoires Géoclip se déploie aussi en Angleterre, en Espagne, en Suisse, parfois même en plusieurs langues comme pour l’atlas de Belgique ou l’atlas transfrontalier de l’Euro-région Meuse/Rhin. Et jusqu’au Pacifique dans les îles Tonga et aux Fidji.

Cela confirme la belle adaptabilité du modèle Géoclip à toutes sortes de territoires et d’espaces de données statistiques. Tout comme la rapidité de déploiement et de mise en ligne d’un observatoire territorial !

Lire la suite

Espace de travail Rapports

Dresser le portrait d’un territoire

Rapport, tableau de bord, dossier de synthèse, portrait de territoire, diagnostic territorial, peu importe l'appellation choisie, l'objectif est de rassembler et de mettre en forme des données statistiques pour décrire un territoire. Cette fonctionnalité, très appréciée des utilisateurs et des administrateurs d'observatoires, occupe une place importante dans l'éventail des outils que propose Géoclip.

Une idée maîtresse dans le développement de Géoclip Air était de structurer et hiérarchiser l'interface afin de la rendre plus claire, sans perdre sa richesse. Cela a conduit à la création de plusieurs espaces de travail. C'est tout naturellement qu'un de ces espaces est consacré aux rapports. Sa vocation : obtenir des rapports détaillés sur n'importe quel territoire sélectionné.

Lire la suite

Du national au local pour l’Observatoire des Fragilités

Nous en parlions récemment : l'Observatoire national des situations de fragilités passe à Géoclip Air. C'est maintenant au tour des observatoires régionaux d'adopter la nouvelle plateforme. Les énormes bases de données harmonisées par les Carsat (Caisses d'Assurance Retraite et Santé au Travail), après collecte auprès des organismes gestionnaires de l'assurance maladie et l'assurance retraite, sont ainsi à portée de clic pour tous les territoires du Grand Sud : régions selon le découpage propre aux Carsat, régions administratives, départements d'outremer. Le lien https://www.observatoires-fragilites-grand-sud.fr conduit depuis peu à la nouvelle version Géoclip Air de cet observatoire, initié il y a 6 ans par la Carsat Languedoc-Roussillon. Lire la suite

Géoclip en Suisse

Dans le déroulement d'un projet avec Géoclip, il y a une phase à laquelle nous accordons une grande importance. Il s'agit du transfert de compétences. L'objectif est de rendre l'équipe chargée de l'administration de l'observatoire construit grâce à Géoclip autonome dans la gestion de ce dernier. C'est un moment particulier, un peu comme la remise des clés. Il s'agit que chacun prenne en main l'outil, afin d'être capable d'importer un nouveau jeu de données, de mettre à jour une couche géographique, d'ajouter un nouvel élément dans une arborescence, et bien d'autres choses encore.

Cette étape est la plupart du temps l'occasion de rencontrer l'équipe responsable du projet sur son lieu de travail. Cela permet des échanges concrets, au cours desquels il est possible de confronter les façons de faire des uns et des autres. C'est un moment privilégié pour prendre connaissance des attentes des administrateurs et par leur intermédiaire, des utilisateurs. Cela nourrit nos réflexions pour améliorer encore et toujours les outils que nous développons. Lire la suite

Items portfolio