Articles

GIP Massif Central

GIP Massif Central : plusieurs observatoires et services de données connectés entre eux via TJS

Dans le cadre de la plateforme "Dynamiques territoriales du Massif Central", le groupement d'intérêt public GIP Massif Central propose sur son site massif-central.eu, une interface cartographique et statistique, mise au point en relation étroite avec le CGET et son Observatoire des Territoires et consacrée spécifiquement aux problématiques de développement du Massif Central.

Le Massif Central recouvre un large territoire au centre de la France, qui intersecte quatre régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Outre le GIP, le projet implique les quatre conseils régionaux, l'Etat et l'Europe. Il s'agit d'un projet coopératif dans lequel œuvrent également plusieurs partenaires. Aux côtés du GIP et du CGET, interviennent différents instituts et laboratoires de recherche. Bien que dispersés géographiquement (Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble, Paris, Toulouse), les partenaires ont mis en commun leurs compétences et leurs ressources pour construire l'application.

Lire la suite

observatoire des territoires - accueil

L’Observatoire des Territoires est accessible (aussi) sur mobile

Depuis début juillet, l'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est accessible également à partir d'un smartphone ou d'une tablette.

Seulement quelques semaines après son ouverture, l'outil enregistre déjà près d'un dixième de son trafic à partir de supports tactiles, avec une majorité d'appareils de la marque à la pomme : iPhone et iPad.

L'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est une des applications utilisant Géoclip comptabilisant la plus forte fréquentation, avec entre 800 et 1000 visites par jour en période normale (un peu moins en ce moment, de l'ordre de 500, pendant l'été, saison des congés). L'éditeur en est la Datar, ou plutôt l'ex-Datar, devenue aujourd'hui le CGET (pour Commissariat général à l'égalité des territoires), après avoir connu plusieurs changements d'appellations au cours de son histoire.

Lire la suite

intercommunalités

Réforme territoriale : du côté des intercommunalités

La réforme territoriale en cours fera prochainement passer le nombre de régions en France métropolitaine de 22 à 14. Ceci est la partie la plus visible de l'iceberg que représente l'ensemble de cette réforme. D'autres échelons du "millefeuille territorial" sont concernés. C'est le cas des intercommunalités, ou "Etablissement Public de Coopération Intercommunale" à fiscalité propre.

La quasi-totalité du territoire français est aujourd'hui couvert par le découpage en EPCI. Depuis plus de 15 ans, les 36 500 communes sont encouragées à mettre en commun leurs moyens dans leurs différents domaines de compétences, comme par exemple les transports, l'environnement, l'aménagement du territoire...

Lire la suite

carte de flux - déplacement

Comment représenter des déplacements sur une carte ?

Dans la vie, il nous arrive fréquemment de nous déplacer : souvent pour aller travailler, ou alors pour aller à l'école ou à la fac. L'Insee mesure ces déplacements et les baptise du doux nom de "navettes domicile-travail" ou "navettes domicile-études". Représenter ces données sur une carte suppose de prendre en compte une double localisation : un point de départ (par exemple, le domicile) et un point d'arrivée (par exemple, le lieu de travail). Ensuite, on relie d'un trait le point de départ et le point d'arrivée.

Lire la suite

L’interface Géoclip en 4 tutoriels

Nous vous en parlions récemment, l'Observatoire des territoires, de la Datar (*), vient d'ouvrir son nouvel espace cartographique. Trois mois après son ouverture, fin octobre, ce site reçoit en moyenne près de 700 visites par jour, en semaine (source Google Analytics), et les retours des utilisateurs sont positifs.

Afin d'aider les nouveaux utilisateurs à se familiariser avec l'interface de l'espace cartographique et à se faire une idée de l'étendue des fonctionnalités proposées, quatre démoclips ont été mis en ligne. Depuis l'espace cartographique, ils sont accessible à partir de la page d'aide à l'utilisation (bouton ?, en haut à droite du volet Textes). Les voici également ici : Lire la suite

bourgogne transition

Comment échanger des données avec TJS ?

L'Ademe (*) de Bourgogne vient d'ouvrir un nouveau site : Bourgogne transition, qui met à disposition des données sur l'environnement, la maîtrise de l'énergie, le développement durable. L'objectif de cet outil est d'accompagner la transition énergétique et environnementale des territoires en Bourgogne. Pour cela, c'est une solution Géoclip O3 qui est mise en oeuvre. Au menu, des données originales, comme par exemple le nombre et la surface de bâtiments basse consommation, le poids d'ordures ménagères collectées par habitants ou la surface de capteurs solaires thermiques en installations collectives.

Comme toute application Géoclip Serveur, Bourgogne transition est cliente TJS. Cela signifie qu'il est possible d'élargir le champ des données proposées dans Bourgogne transition en allant puiser des indicateurs dans d'autres applications serveurs TJS. Ces applications sont serveurs TJS :
Lire la suite

typologie urbain/rural en Europe

Le nouvel espace cartographique de l’Observatoire des Territoires

Un nouveau lien vient de faire son apparition sur le site de l’Observatoire des Territoires de la Datar (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire). Il indique l'espace de cartographie interactive, accès direct. Ce nouvel outil vient prendre la suite des précédents modules Indicateurs et Zonages. Il bénéficie de toute la puissance offerte par Géoclip O3. Voici quelques uns des principaux atouts de ce nouvel espace : Lire la suite

geoclip en 2002

Géoclip : rétrospective 2002-2012

Géoclip est la marque déposée par EMC3 pour désigner sa solution logicielle permettant de construire des applications de cartographie interactive en ligne, à dominante statistique. Le dépôt initial de la marque auprès de l'Inpi a été effectué en mai 2002. Il y a donc tout juste dix ans.

Les fondamentaux de Géoclip sont depuis l'origine :

  • un large espace consacré à la carte (rien à voir avec les formats "timbre poste" souvent proposés alors, à l'époque où Google Maps et autres globes virtuels n'avaient pas encore fait leur apparition),
  • la possibilité de superposer deux indicateurs statistiques aux modes de représentation complémentaires, symboles proportionnels et analyses choroplèthes (le cadre est celui du respect maximum des règles de sémiologie cartographique),
  • des outils de sélection géographique multiples, pour faciliter l'accès à des informations de synthèse sur n'importe quel territoire.
Il y a 10 ans, Géoclip ressemblait à ceci :

Lire la suite

typologie des campagnes

La Datar se penche sur les campagnes françaises

L'Observatoire des territoires, structure dépendant de la Datar (Délégation interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale), vient de publier une nouvelle typologie des communes françaises, consacrée aux campagnes.
La typologie du zonage en aires urbaines, publiée l'an dernier, s'intéressait à l'armature urbaine du pays. La typologie des campagnes vient en complément, pour caractériser les communes plus éloignées de l'influence des villes.
Trois thèmes d'analyse ont été retenus : « Espace, population, conditions de vie », « Emploi et activités économiques » et « Paysages ». Chacun de ces thèmes a été étudié à partir d'un grand nombre d'indicateurs, pour caractériser par exemple :
Lire la suite

typologie aires urbaines 2010

Si vous vous intéressez à la géostatistique

Si vous vous intéressez à la géostatistique, vous n’avez pas pu louper l’information : un nouveau zonage des aires urbaines en 2010 vient d’être publié. Ce zonage montre l’influence toujours croissante des villes et l’organisation du territoire autour des pôles urbains. Il est le fruit d’un groupe de travail pluridisciplinaire, autour de l’Insee et de la Datar.
Le zonage en aires urbaines (ZAU pour les intimes) fait la une du dernier numéro de SIG la lettre, qui publie une synthèse sous le titre « Mais que reste-il de nos campagnes ? », citant un article de l’Insee « 95 % de la population sous influence urbaine ».
Ce zonage est aussi largement mis en avant sur le site de l’Observatoire des Territoires de la Datar. En guise d’illustration, on y trouve la très belle carte de cette nouvelle typologie (superbe en version poster ;). Vous trouverez également une représentation cartographique des ZAU dans l’application de cartographie interactive Indicateurs de l’Observatoire des Territoires.

Lire la suite

Items portfolio