Des scenarios concrets, des tutos, des exemples d’utilisation…

Géoportail

Utiliser intelligemment GoogleMaps, le Géoportail et autres globes virtuels

La vocation première de Géoclip O3, outil d'analyse, est de produire des représentations thématiques. Elle n'est pas d'afficher des fonds de plan urbains ou des photographies aériennes. Pour autant, ces images d'arrière-plan peuvent aider à mieux situer les phénomènes représentés, pour peu que l'on observe quelques règles simples.

Une fois n'est pas coutume, commençons par un contre-exemple...

Voici deux versions de la même analyse, celle de droite, réalisée également avec O3 est la plus "tendance" aujourd'hui, notamment sur les sites de presse :

Lire la suite

indicateurs complementaires

Faire de jolies cartes, sans effort

Une jolie carte est d'abord une carte qui délivre un message clair. Mais une carte statistique n'est pas toujours facile à lire. Bien sûr une carte s'appréhende plus facilement qu'un tableau de données : dégradés de couleurs ou symboles sont plus intuitifs que des chiffres. Le lecteur comprend sans effort qu'une couleur intense ou un symbole de grande taille reflète une grandeur numérique plus importante.
La sémiologie cartographique édicte quelques règles simples quant à l'emploi de ces couleurs ou de ces symboles. Le premier principe est simple à retenir : trop d'information tue l'information. Le deuxième est plus subtil : c'est la différence qui fait sens, non pas les grandeurs absolues. L'œil humain doit être aidé car des nuances trop fines à l'écran ne seront pas perceptibles.
Géoclip O3 vise à clarifier les cartes statistiques et à mieux mettre en évidence les contrastes sous-jacents aux phénomènes représentés, qu'ils se déploient dans l'espace ou dans le temps. Voici un descriptif des principales techniques utilisées :

Lire la suite

tuto géoclip 03

Pour découvrir la nouvelle interface

Les utilisateurs habitués à la logique de fonctionnement de Géoclip trouveront du changement dans la nouvelle interface O3.

Mais ils retrouveront très vite leurs marques, car les principes fondamentaux n'ont pas varié : un espace important consacré à la cartographie, une cartographie vraiment interactive, avec des objets géographiques qui réagissent au survol et que l'on peut sélectionner à la souris, des représentations cartographiques soignées, construites dans le respect des règles de sémiologie graphique...

Lire la suite