Articles

Observatoire des Territoires

Éditer une analyse synthétique sur un territoire

L'Observatoire des territoires a été créé il y a 15 ans par la structure qui s'appelait alors la Datar. Un de ses objectifs était de mettre à disposition du public des outils d'analyse pour améliorer la connaissance des territoires. Après plusieurs changements de nom et de rattachement ministériel, le CGET d'aujourd'hui continue de piloter l'Observatoire des territoires. Et l'outil cartographique, propulsé par Géoclip, y occupe toujours une large place. L'Observatoire des Territoires a été un projet fondateur lors du développement de la première version de Géoclip Serveur. C'est une vraie fierté pour nous de voir aujourd'hui en ligne la 3ème génération, désormais basée sur Géoclip Air.

Lire la suite

observatoire des territoires - accueil

L’Observatoire des Territoires est accessible (aussi) sur mobile

Depuis début juillet, l'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est accessible également à partir d'un smartphone ou d'une tablette.

Seulement quelques semaines après son ouverture, l'outil enregistre déjà près d'un dixième de son trafic à partir de supports tactiles, avec une majorité d'appareils de la marque à la pomme : iPhone et iPad.

L'espace cartographique de l'Observatoire des Territoires est une des applications utilisant Géoclip comptabilisant la plus forte fréquentation, avec entre 800 et 1000 visites par jour en période normale (un peu moins en ce moment, de l'ordre de 500, pendant l'été, saison des congés). L'éditeur en est la Datar, ou plutôt l'ex-Datar, devenue aujourd'hui le CGET (pour Commissariat général à l'égalité des territoires), après avoir connu plusieurs changements d'appellations au cours de son histoire.

Lire la suite

intercommunalités

Réforme territoriale : du côté des intercommunalités

La réforme territoriale en cours fera prochainement passer le nombre de régions en France métropolitaine de 22 à 14. Ceci est la partie la plus visible de l'iceberg que représente l'ensemble de cette réforme. D'autres échelons du "millefeuille territorial" sont concernés. C'est le cas des intercommunalités, ou "Etablissement Public de Coopération Intercommunale" à fiscalité propre.

La quasi-totalité du territoire français est aujourd'hui couvert par le découpage en EPCI. Depuis plus de 15 ans, les 36 500 communes sont encouragées à mettre en commun leurs moyens dans leurs différents domaines de compétences, comme par exemple les transports, l'environnement, l'aménagement du territoire...

Lire la suite

Items portfolio